Sport Friendly

Le terrain de la diversité !
(Projet en développement)
Le terrain de sport assume un rôle fondamental dans la société mondiale contemporaine. C’est un espace public qui se vit depuis toujours comme un vecteur d’expériences sociales, en essayant de maintenir un lieu où les gens peuvent se rencontrer, jouer, se surpasser, apprendre. Des espaces de loisirs ou professionnels, pour générer de nouvelles relations, situations et possibilités d’interactions culturelles et sociales, mais qui restent en proie à de multiples défis et préoccupations auxquels les joueurs professionnels et amateurs sont confrontés aujourd’hui : le racisme, le sexisme, l’homophobie, la transphobie. Le sport n’est qu’un miroir de ce que la société produit.
Des questions fondamentales qui ont fait émerger ces dernières années de nouveaux espaces de rencontre et de reconnaissance mutuelle, comme un champ d’expérimentation, de jeu et de célébration. Des collectifs « Sport friendly » qui cherchent à redéfinir les valeurs classiques du sport ; pour la grande majorité de ses membres, il s’agit d’un acte militant.
Le fondement même de ces associations sportives LGBTTTIQ+ est de permettre à ses adhérents la pratique du sport dans un cadre bienveillant, sans propos homophobes et sans discrimination. Bien souvent, les joueurs collectent dans un premier temps entre eux l’argent nécessaire à l’achat de premiers ballons et équipements. Parfois, certains sponsors publics et privés fournissent à ces équipes des ressources et du matériel qui leur permettront de poursuivre leurs entrainements. Occasionnellement, le gouvernement local apporte son soutien et offre les premiers maillots. Certaines équipes se constituent à des fins de compétions, alors que d’autres rassemblent des personnes venues pour se divertir tout en sachant se dépenser à fond, ou bien davantage pour rencontrer du monde et pour s’amuser. Toutes ces personnes-là cohabitent. Quels que soient leur orientation ou leur identité sexuelle, leur genre ou leur condition physique. Ici, tout le monde à sa place.
Permettre à tous de faire du sport dans les meilleures conditions, sans craindre de s’inscrire dans une équipe de peur de devoir affronter des remarques, ou simplement assister à des blagues de mauvais goût. En Argentine, comme dans le reste du monde, afficher son homosexualité ou sa différence dans le sport reste encore un tabou, dans les disciplines collectives masculines encore plus. Le monde de demain est appelé à être un monde de la diversité. Les collectifs sportifs LGBTTTIQ+ se multiplient et jouent le jeu de l’émancipation. L’idée est donc d’envoyer un message fort, de décloisonner la pratique sportive, et d’intervenir auprès des plus jeunes comme des moins jeunes pour changer les mentalités.
Une tâche quotidienne qui va au-delà du simple fait d’enfiler le maillot. Visibiliser les problématiques du collectif de la diversité sexuelle en générant un débat et des discussions à travers le sport. Au travers de rencontres, de tournois, de participation à des actions de sensibilisation, et en mobilisant les réseaux sociaux par des publications et photos de ces évènements.
Des équipes mixtes qui permettent à ses joueurs de grandir, humainement et sportivement. Et à la société de s’ouvrir sur des questions collectives présentes depuis toujours mais encore beaucoup trop isolées, marquant un horizon d’engagement social face au problème de la discrimination et de la violence dans le sport.